Livre/Roissy, Tiffany Tavernier

J’ai énormément aimé ce roman. Je l’ai lu d’une traite. Loin des clichés des publications actuelles, il raconte l’histoire d’une jeune femme, amnésique, qui, depuis 8 mois, arpente les terminaux de Roissy en trainant une valise. Passagère de tous les voyages, elle multiplie les destinations, s’invente des vies, tisse des liens avec les voyageurs, se fond, transparente, « indécelable », dans le grouillement de la foule en transit… Elle raconte.

« Marcher. Toujours marcher. Quarante-huit heures sur place ont suffit pour que j’intègre l’information. Marcher, oui. Sans cesse. Seul moyen de ne pas se faire repérer par l’un des mille sept cents policiers affectés à la sécurité ou par l’une des sept cents caméras qui, vingt-quatre heures sur vingt-quatre, filment les allées et venues de tous. Marcher, aller d’un bout à l’autre des aérogares, revenir sur ses pas. Tourner en rond, quoi, car ici l’ensemble des modules des terminaux ABCDEF forment un immense 8. Se fondre dans la foule en tournant sans fin pour me protéger des regards, ceux des SDF dont je ne veux surtout pas faire partie, ceux des policiers, ceux des opérationnels enfin, plus de cent mille personnes ici. »

Avec elle, on pénètre dans le microcosme des SDF, ces exilés qui ont échoués là pour échapper à la dureté de la rue, à la violence, et on croise de beaux portraits d’hommes : Vald, rugueux, qui lui offre un lieu pour dormir, Josias, fou amoureux d’elle, Lucien, un serveur, qui a toujours un café pour elle… Derrière chaque personnage, il y a une histoire parfois cruelle.

Dans cet univers, des bribes de souvenirs lui reviennent, des flash-backs de plus en plus précis qui l’acculent à une vérité qu’elle craint de découvrir. 

« Elle est assise, de dos, les genoux repliés hors de tout contact avec le monde. Quel âge a-t-elle et comment a-t-elle pu pénétrer dans cet espace entièrement vitré ? Si des gens l’interpellent, elle ne les entend pas, et si certains tentent de s’approcher, ils butent contre la paroi transparente qui la sépare du monde (…) Dans le fond, personne ne sait pourquoi elle est là ni pourquoi on aimerait tant, un jour, l’entendre prononcer ne serait-ce qu’un seul mot. Il y a une telle tristesse ici ».

Seul le vacarme des avions semble pouvoir calmer ses angoisses, ses maux de tête, « ce moment précis où les roues, dans un vacarme assourdissant, heurte de plein fouet le sol et où la terre, sous les pieds, tremble, explosion du monde, furie du monde, la terre, le corps, le chagrin de nos corps, percuté, scindé, freins, crissement des freins, gerbes de neige qui s’élèvent dans tous les sens ».

Elle ignore tout des évènements qui l’ont conduit là, mais « parfois, je me dis que j’aimerais rester ici toute ma vie. Partout ailleurs, le monde me fait peur. Je ne suis plus comme eux. L’ai-je jamais été ? » Jusqu’au jour, où, à l’arrivée du vol en provenance de Rio… L’amnésie était-elle le seul itinéraire possible pour que l’héroïne s’autorise de nouveau au bonheur ?

Un texte très original, très libre et extrêmement touchant sur la fragilité, la quête de soi, la rédemption, l’amour. Il évoque avec beaucoup de pudeur et un immense respect la douleur, le destin de cette femme. Dans sa grande simplicité, et malgré des imprécisions ou des maladresses, le récit, à la fois juste et vrai, est très émouvant. Mais ça, vous l’aviez compris. Vous avouerai-je que j’ai versé ma petite larme ? Allez, c’est dit.

Fiche technique du livre
Auteur : Tiffany Tavernier
Editeur : Sabine Wespieser, août 2018
Nb de pages : 280 pages
Genre : Roman

6 commentaires sur “Livre/Roissy, Tiffany Tavernier

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :