Livre/À la vie, L’homme étoilé

Quand on ne peut plus rajouter des jours à la vie, il faut rajouter de la vie aux jours…

Pour une fois, je plonge avec vous dans l’actualité littéraire avec un roman graphique, où j’ai plus d’une fois retenu une petite larme d’émotion. Ces pages sont un condensé de tendresse et d’humanité. A vrai dire, on y cueille le bonheur en grappes.

Pourtant, pour beaucoup, soins palliatifs riment avec déprime, tristesse, mort, mouroir… Bref, un lieu à éviter de toute urgence. Ce n’est certainement pas l’expérience de l’homme étoilé. Cet infirmier au compte Instagram de plus de 110000 abonnés, raconte en blanc et bleu son quotidien auprès des malades en fin de vie et… on ne s’y ennuie pas ! Tant qu’il y a de la vie, même diminuée, il y a de l’amour, de la tendresse, de la relation, du désir, des envies…

Tous ces patients sont beaux. Jusqu’au bout. Il y a Roger qui ne veut pas parler de ce qui lui arrive, Mathilde qui lui apprend le suédois, il bloque avec Marie, fuit sa chambre, est adopté par Nanie qui devient sa grand-mère ; il l’aide « à tisser de derniers liens avant de se détacher complètement ». Et quand une élève infirmière culpabilise d’avoir pleuré lors du décès d’une patiente, il lui explique qu’à son avis, « c’est quand on s’interdit de se laisser toucher par les autres qu’il vaut peut-être mieux changer de métier »… tout en sachant « passer la main de temps en temps quand la situation paraît trop difficile ».

Et puis, il chante avec ses patients du « Show must go on » de Queen à Jacques Brel. Il arpente les couloirs avec une réserve musicale qui semble, tout comme sa bonne humeur, inépuisable.

C’est dans ce microcosme finalement débordant que l’homme étoilé nous entraine. Avec des jours, ça nous arrive aussi, « où je n’ai vraiment rien de sympa à raconter quand je rentre du boulot ».

En refermant le livre, on se dit qu’on aimerait bien, au soir de la vie, qu’un homme étoilé nous accompagne jusqu’aux portes de l’au-delà. Alors, si vous avez un p’tit coup d’mou et bien, conseil d’ami, ouvrez « A la vie », vous en sortirez ragaillardi, grandi.

Fiche technique du livre
Auteur : L’homme étoilé
Editeur : Calmann Levy graphic, 2020
Nb de pages : 190 pages
Genre : Roman graphique

3 commentaires sur “Livre/À la vie, L’homme étoilé

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :