Théâtre/Je ne suis pas Michel Bouquet

Cette pièce est d’abord la rencontre de deux hommes, tous deux acteurs. Elle est faite de dialogues sur fond de confidences, écrite à partir d’entretiens réalisés par Charles Berling[1] avec l’immense acteur qu’est Michel Bouquet.

Décors minimalistes, une chaise, des mots qui, sans transition, évoquent la jeunesse de l’acteur, ses premiers pas avec le théâtre : « Vous avez une bonne voix, vous avez une bonne diction », Camus rencontré à la fin de ses études au conservatoire, et puis aussi la paternité, l’immortalité, le tout assaisonné d’anecdotes cocasses. Délicieux moment où Michel Bouquet évoque son impossibilité à conduire, malgré ses efforts et les impératifs de cinéma ! On rit, on se laisse toucher, interroger par les réflexions d’un homme qui a traversé le siècle, à l’occasion d’un texte qui se déroule avec intelligence et naturel.

Porté par un subtil jeu d’acteur, le charme agit. Il arrive à un certain moment, que l’impression s’affirme : on est là, autour d’un café, en conversation avec Michel Bouquet. L’interprète disparaît, la salle, la chaise, on est pris, passionné avec le personnage pour l’humanité, pour la vie, dont on espère qu’elle trouvera son chemin vers l’autre.

« Je ne suis pas Michel Bouquet ». Le titre étrange de la pièce est un clin d’œil à la « méthode » Michel Bouquet qui « estime que l’acteur n’est pas le personnage qu’il est chargé d’interpréter. Le comédien sincère doit en quelque sorte renoncer à lui-même pour faire place nette à l’auteur et à son personnage », explique son interprète. Pourtant, si le spectacle commence en affirmant qu’« une génération n’apprend rien à une autre », force est de constater qu’au cours de cette heure de spectacle, le public assiste à un véritable jeu de transmission entre les deux acteurs. On en vient à se demander à quel moment l’excellent Maxime d’Aboville cesse d’être lui-même pour devenir Michel Bouquet…

[1] Les joueurs, entretiens avec Charles berling, Grasset, 2001.


Un commentaire sur “Théâtre/Je ne suis pas Michel Bouquet

Ajouter un commentaire

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :