Livre/Le plus petit baiser jamais recensé, Mathias Malzieu

Elle est tellement jolie cette histoire de fille qui disparaît quand on l’embrasse, légère comme une menthe à l’eau, à savourer en plein été sous un chapeau de paille.

« Son parfum de princesse en pâte à crèmes m’enivrait, je me sentais comme un tout petit prince pas tout à fait charmant. Normalement, ces mecs-là sont ultra baraqués, ils ont des bottes et un cheval qui les attend au pied du donjon si ça tourne mal. Moi, j’étais venu en skateboard, et non content de ne pas avoir exactement triomphé d’un dragon rugissant, je m’étais fait attaqué par un chat ! »

Ça ressemble à une aquarelle d’amour en forme de poésie, pleine de mots tendres, de fantaisie d’écriture. C’est un peu tiré par les cheveux, un peu rêveur, pas mal décalé mais tellement doux. On aurait bien envie nous aussi de goûter les bombons-chocolats « fourrés au plus petit baiser » qui flottent en souvenir sur des cœurs à raccommoder.

« C’était à la fois effrayant et rassurant de se confronter à quelqu’un d’aussi extraordinairement abîmé par l’amour. Un monstre de mélancolie qui se fait peur au point d’accepter sa condition de fille invisible… Ses souffrances résonnaient avec les miennes et je me blottissais dans cet écho. Comme elle, je présentais un terrain miné par l’explosion amoureuse (…) Nous avions en commun ces matériaux inflammables, cette prédisposition à la passion, pour le meilleur et pour le pire ».

Pour retrouver la fille invisible, le héros prend conseil auprès de Gaspard Neige, s’en remet à Elvis, le perroquet enregistreur qui sait détecter les plus jolies filles, à Louisa, sa pharmacienne… Saura-t-il la retrouver ? Vaincre les obstacles ? Apprendront-ils à ne pas se blesser et à protéger durablement l’amour ?

Avec cette fable, Mathias Malzieu, l’auteur de La mécanique du coeur, n’en est pas à son coup d’essai. Son nouveau roman, Une sirène à Paris, vient d’être publiée. Peut-être un mot une prochaine fois…

Fiche technique du livre
Auteur : Mathias Malzieu
Editeur : Flammarion, 2013
Nb de pages : 155 pages
Genre : Polar romantique

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :